position


position

position [ pozisjɔ̃ ] n. f.
• 1265; lat. positio, de ponere « poser »
I
1Manière dont une chose, une personne est posée, placée, située; lieu où elle est placée. disposition, emplacement. Position horizontale, verticale, inclinée ( inclinaison) . Position stable ( équilibre) , instable. Position haute, basse ( 1. bas, haut) . Changement de position : mouvement. — La position d'une personne. place. Positions des joueurs sur un terrain de football. Coureur en première, en seconde position. Position de tête (recomm. offic. pour pole position) d'une automobile dans une course.
Astronomie de position, géométrique, d'observation.
Géod., géogr. Position d'un objet sur la surface terrestre, déterminée par les coordonnées terrestres. 1. point. Position d'un navire, d'un avion. Déterminer sa position. s'orienter. Indiquez votre position. — FEU DE POSITION, signalant la position d'un navire, d'un avion. Par ext. Les feux de position d'une automobile : les feux de stationnement.
Phys. Position des atomes dans la molécule. Position et mouvement (des particules, à l'échelle atomique). incertitude.
Math. Géométrie de position (de situation). topologie. « En quelque point de l'espace que l'on considère le mobile, on n'obtiendra qu'une position » (Bergson).
Ling. Place relative (d'une syllabe, d'un phonème, d'un mot), dans un énoncé. Voyelle en position forte, faible. Mus. Place relative (des sons qui forment un accord).
2(1798) Emplacement de troupes, d'installations ou de constructions militaires. Position stratégique. Position clé. Positions de défense. Attaquer, prendre une position. Les positions ennemies. Se replier sur des positions déterminées à l'avance (cf. Repli stratégique). Guerre de positions (opposé à de mouvement) . Fig. « Les jeunes se haïssaient et faisaient une guerre de positions » (Morand).
3(XVIIe peint., chorégr.) Maintien du corps ou d'une partie du corps. attitude, pose, posture, station. La position assise, couchée. décubitus. Position du fœtus dans l'utérus. présentation. Rester dans une position inconfortable. Prendre une fausse, une mauvaise position (qui engourdit, donne des crampes). Positions successives d'un sportif, d'un escrimeur. La position des jambes du cycliste, des mains d'un pianiste.
Attitude réglementaire. Milit. « On me fit apprendre la position du soldat sans armes » (Vigny). Rectifier la position. Position du tireur debout, couché. — EN POSITION : dans telle ou telle position. « Des insectes en position de combat » (Duhamel ). Absolt En position !
Chorégr. Manière de placer les pieds au sol l'un par rapport à l'autre. Les cinq positions de la danse classique.
Les positions (des corps dans l'amour physique). Les 32 positions. La position du missionnaire.
4(1755) Fig. Ensemble des circonstances diverses où l'on se trouve. état, situation. Position critique, délicate, difficile, fausse. « La position de Robespierre [...] n'en était pas moins devenue moralement assez mauvaise » (Michelet). Loc. (Vx, plaisant ou région. [Belgique]) Être dans une position intéressante : être enceinte. — Loc. Être en position de force. Être en position de (et inf.) :pouvoir. Il est, il n'est pas en position de décider.
Position dominante d'une entreprise, d'un groupe sur un marché. aussi monopole.
5Situation dans la société. condition. Position sociale. Améliorer sa position. standing. Position en vue. « Elle rêvait de hautes positions » (Flaubert).
Absolt Haute position sociale. « Il n'avait jamais cherché ni faveur ni place, ce qu'on appelle position » (Sainte-Beuve).
Dr. Les positions de l'officier d'active, du fonctionnaire public.
6(Abstrait) Ensemble des idées qu'une personne soutient et qui la situe par rapport à d'autres personnes. attitude. Quelle est sa position philosophique, politique ? « Il avait trop pris position politiquement pour rentrer dans l'administration » (Aragon). Une prise de position courageuse, hardie. Quelle est votre position sur ce problème ? Exposer sa position. Loc. Rester sur ses positions : refuser toute concession.
7Montant du solde (créditeur ou débiteur) d'un compte en banque, à une date donnée. Demander sa position. Position de change : solde entre les créances et les dettes libellées dans une même devise.
8Douanes Rubrique d'un tarif douanier. 2. item, nomenclature.
II(1285) Le fait de poser comme une chose admise ou à débattre. La position de la question, d'une thèse. « Positions et propositions », œuvre de Claudel. Par ext. La position d'un problème.

position nom féminin (latin positio, -onis, de ponere, poser, établir) Place précise occupée dans l'espace par quelque chose, quelqu'un : La position d'une ville sur la carte. Manière dont quelque chose est placé : Position verticale. Manière dont le corps, ou une des parties du corps, est placé, en particulier au cours d'un mouvement : Position de schuss du skieur. Situation de quelqu'un dans la société, dans un milieu hiérarchisé, dans une épreuve, etc. : Il occupe une position importante dans l'entreprise. Situation de quelqu'un relativement au but, aux circonstances : Être dans une position difficile. Opinion, parti que l'on adopte dans une situation donnée ou devant un problème donné : Quelle est la position de la France dans ce conflit ? Chorégraphie Dans la danse classique, chacune des cinq différentes manières (le néoclassique en compte sept) de poser les pieds au sol et de placer les bras dans l'espace, les uns par rapport aux autres. Comptabilité Situation, positive ou négative, d'un compte telle qu'elle est indiquée à une date donnée par le solde de celui-ci. Droit Situation administrative d'un fonctionnaire à l'intérieur de l'Administration. (Le statut général de la fonction publique prévoit six positions : activité, détachement, hors-cadres, disponibilité, sous les drapeaux, congé de formation professionnelle.) Chacune des rubriques du tarif des douanes. Géométrie Dans un espace de référence, ensemble des coordonnées d'un point de l'objet que l'on observe. Médecine Rapport du repère de la présentation fœtale avec le bassin maternel, lors de l'accouchement. (On distingue deux positions, droite et gauche, et pour chaque position trois variétés.) Militaire Zone de terrain occupée par une unité chargée de sa défense. Situation administrative d'un militaire. Musique Répartition des notes d'un accord dans les différentes voix de la polyphonie. (Par exemple positions fondamentale, de renversement.) Façon de doigter, dans les instruments à archet. ● position (expressions) nom féminin (latin positio, -onis, de ponere, poser, établir) Être en position de, avoir la possibilité, vu sa situation, de faire telle ou telle chose. Prendre position, déclarer ouvertement l'opinion que l'on a sur une situation et, en particulier, choisir de rallier l'une ou l'autre cause. Rester sur ses positions, ne pas vouloir changer son opinion sur quelque chose ; refuser tout compromis. Position de place, total des valeurs achetées ou vendues à terme pour lesquelles les opérateurs reportent leur décision de lever ou de livrer les titres jusqu'à la liquidation suivante. Position de change, solde des créances (et des avoirs) en devises d'une entreprise par rapport à ses engagements en devises. Effet de position, changement dans l'effet phénotypique d'un ou de plusieurs gènes, consécutif à un changement de voisinage par rapport à d'autres gènes dans le génome. Position latérale de sécurité, position dans laquelle on met les blessés et les malades inconscients mais ayant conservé une respiration spontanée satisfaisante. Guerre de position, phase d'un conflit où, les forces en présence étant sensiblement égales et disposées selon des fronts continus, les opérations militaires deviennent statiques (par opposition à guerre de mouvement). Position défensive, celle sur laquelle le commandement a décidé d'arrêter l'ennemi. Position de repli, position défensive reconnue et aménagée pour une occupation rapide en cas de repli. ● position (synonymes) nom féminin (latin positio, -onis, de ponere, poser, établir) Place précise occupée dans l'espace par quelque chose, quelqu'un
Synonymes :
Manière dont le corps, ou une des parties du corps...
Synonymes :
Situation de quelqu'un dans la société, dans un milieu hiérarchisé...
Synonymes :
- métier
Situation de quelqu'un relativement au but, aux circonstances
Synonymes :
- état
Opinion, parti que l'on adopte dans une situation donnée ou...
Synonymes :
- façon de penser
- idées

position
n. f.
rI./r
d1./d Situation en un lieu; endroit où (qqn, qqch) se trouve. Position d'une ville au débouché d'une vallée.
|| Spécial. Déterminer sa position sur la sphère terrestre en calculant la latitude et la longitude. Position d'un navire, d'un avion.
|| Feux de position, qui indiquent dans l'obscurité le gabarit d'un véhicule automobile.
d2./d Zone de terrain qu'un corps de troupes a pour mission de défendre.
|| Fig. Prendre position: faire connaître clairement son attitude, son opinion, dans une controverse, un conflit.
Rester sur ses positions: refuser toute concession.
d3./d Attitude, posture; maintien du corps ou de l'une de ses parties.
|| CHOREGR Chacune des cinq manières de poser les pieds ou de tenir les bras définies par les règles de la danse académique.
|| MUS Façon de placer les mains, les doigts, dans le jeu sur un instrument à cordes.
d4./d Ensemble des circonstances dans lesquelles on se trouve, situation. Elle n'est pas en position de vous aider, elle n'est pas en mesure de le faire (étant donné les circonstances).
|| Situation administrative d'un fonctionnaire ou d'un militaire. Officier en position d'activité, de disponibilité.
d5./d état de fortune; condition sociale.
|| Poste que l'on occupe, fonction que l'on remplit. Il occupe une position très en vue.
d6./d Place dans un ordre, une série, un rang.
d7./d Situation débitrice ou créditrice d'un compte bancaire.
rII./r Fait ou façon de poser (un problème, un principe, etc.).

⇒POSITION, subst. fém.
I. —Lieu où est placée une chose, une personne, par rapport à un ensemble. Synon. emplacement, situation. Il parcourut les pièces où régnait une température polaire en grondant des choses folles à propos (...) de la position des fenêtres (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p.92). Notons alors la position avancée des arrières [dans un match de football] (J. MERCIER, Football, 1966, p.76).
SPORTS. Arriver, venir, se trouver en première, seconde, etc. position. Occuper dans un classement la première, seconde, etc. place. Synon. place. Cheval, cycliste, qui arrive en première position dans une course. P. anal. [Dans une compétition] Il aurait presque mieux valu que je vienne en seconde position [aux élections en tant que membre de l'Académie française], je vous assure (DRUON, Gdes fam., t.2, 1948, p.28).
A. En partic.
1. Emplacement d'un terrain, d'une construction ou d'un ensemble de constructions, considéré le plus souvent par rapport à la commodité ou à l'agrément qu'il peut procurer. Synon. situation. Position d'une ville. Le bonheur d'une vie tranquille et où tout semble fait à souhait: un joli château dans une position pittoresque, beaucoup d'aisance, une bonne femme, trois jolis enfants (STENDHAL, Amour, 1822, p.282):
1. ... le jardin de la Raspelière était en quelque sorte un abrégé de toutes les promenades qu'on pouvait faire (...) à cause de sa position dominante...
PROUST, Sodome, 1922, p.999.
Position (géographique) d'un pays. Synon. de situation. L'anthropologie distingue en France des éléments très anciens (...) à côté d'éléments venus ultérieurement (...). Il y a dans cette diversité des degrés qu'expliquent suffisamment la nature et la position des contrées (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.11). À quel point peut influer, sur le plaisir que nous y prenons, la position géographique des pays —pour nous faire trouver (...) plus beau le plus lointain, ou au contraire le plus proche (GIDE, Journal, 1914, p.417).
2. TECHN. MILIT. Emplacement, zone de terrain, occupé(e) pour ses qualités stratégiques, par une unité militaire chargée de sa défense. Il s'agit de chasser l'adversaire de la position qu'il occupe et d'y prendre sa place (FOCH, Princ. guerre, 1911, p.191). Le 20 mai, toutes les positions allemandes sur une profondeur d'une trentaine de kilomètres étaient percées par les Français (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p.272).
SYNT. Position défensive, excellente, forte, fortifiée, imprenable, stratégique; les positions amies, ennemies, françaises; avoir une position de défense; attaquer, prendre une position; couvrir, défendre, protéger des positions acquises; se replier sur des positions prévues à l'avance.
Guerre de position. Guerre où les opérations militaires deviennent statiques. Anton. guerre de mouvement. V. guerre ex. 5.
Position de combat. Emplacement stratégique prévu pour le combat.
Position de repli. Emplacement stratégique prévu pour le repli.
Loc. verb. Prendre position, être en position. [Le suj. désigne une armée] S'établir pour attaquer. L'artillerie autrichienne, protégée par notre infanterie, prit position à vingt-cinq toises des ouvrages avancés (CHATEAUBR., Mém., t.1, 1848, p.413). Un peu après midi, ces troupes étaient en position (...) tandis que la 1re brigade commençait de franchir le ruisseau du Picton (FOCH, Princ. guerre, 1911, p.252).
B.Spécialement
1. SC. et TECHN.
a) ASTRON. Situation d'un corps céleste déterminée grâce au calcul de ses coordonnées à un moment précis de sa course dans la sphère céleste. La vitesse de la planète varie suivant les positions qu'elle occupe le long de son orbite (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p.279):
2. Les positions et les vitesses des trois corps [le soleil, Jupiter et Saturne] à un instant donné suffisent pour déterminer leurs positions et leurs vitesses à l'instant suivant...
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.52.
Astronomie de position.
Angle de position. ,,L'une des coordonnées qui permettent de situer un objet par rapport à un autre dans un petit champ, ainsi du compagnon d'une étoile double, dans le système dit «de coordonnées polaires»`` (MULLER 1980, p.16).
b) GÉOD. Situation, emplacement géographique d'un point, d'une chose que l'on détermine par le calcul des coordonnées. M. de Monneron, capitaine au corps du génie, qui m'avait suivi dans mon expédition de la baie d'Hudson, fut embarqué [sur notre vaisseau] en qualité d'ingénieur en chef (...) il fut chargé de lever les plans, d'examiner les positions (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.8). Il lui fallut porter sur la carte des positions des icebergs, celles du matin et celles de l'après-midi (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p.131).
Feux de position (d'un navire et p.anal. d'un avion). Signaux lumineux destinés à signaler sa présence la nuit et à déterminer son emplacement. La nuit vint. (...) Le pilote avait disposé ses feux de position [de la goëlette], précaution indispensable à prendre dans ces mers très-fréquentées (VERNE, Tour monde, 1873, p.115):
3. Les trois avions de Teruel survolèrent le champ [la nuit], chacun cherchant les feux de position des autres, pour prendre la formation de vol.
MALRAUX, Espoir, 1937, p.814.
P. anal. [En parlant d'un véhicule automob.] Signaux lumineux destinés à signaler la présence d'un véhicule automobile circulant la nuit en agglomération éclairée. Synon. veilleuse. Deux feux de position de couleur blanche ou jaune. Ils doivent être visibles à 150 mètres au moins (Code Rousseau, s.d., p.12).
AUTOMOB. Doubler en deuxième, troisième position.
c) MATHÉMATIQUES
) Géométrie de position (aux XVIIIe et XIXes.). Dans un espace de référence, ensemble des coordonnées d'un point de l'objet que l'on observe; branche de la géométrie dont l'objet est l'étude de problèmes qui ne font intervenir que ces coordonnées (d'apr. GDEL et BOUVIER-GEORGE Math. 1979). Synon. mod. géométrie projective (v. projectif):
4. Que les hommes compétents puissent parler, à propos d'une étoffe, de cette branche supérieure de la géométrie, dite «de position» ou de «situation», mon faible cerveau trouve cela fort troublant, c'est-à-dire éminemment poétique.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p.72.
) Système de numérotation de position. Système de numérotation dans lequel le sens d'un symbole dépend de la place relative qu'il occupe par rapport aux autres. Les systèmes les plus répandus aujourd'hui sont à base dix (système décimal) dans la vie courante et à base deux (système binaire), huit et seize en informatique (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
d) OBSTÉTR. Manière dont le foetus s'engage dans le bassin de la mère au moment de l'accouchement. Synon. présentation. Les principales positions antérieures sont: dorso-sacrée (position la plus naturelle), dorso-pubienne, dorso-iliaque gauche ou droite. Il existe de nombreuses anomalies de position (VILLEMIN 1975). Dans ces cas (...) où le foetus se présente en mauvaise position, où il est trop gros relativement à la capacité du bassin (BAUDELOCQUE, Art accouch., 1812, p.XVIII).
e) PHYS. ,,Rang occupé par un atome, un radical dans une formule développée`` (DUVAL 1959). Les hydroxyles du résorcinol sont en position 1, 3 (DUVAL 1959).
2. SC. JUR. et COMPTABLES
a) BANQUE. ,,Montant du solde débiteur ou créditeur d'un compte en banque, à un moment donné`` (BERN.-COLLI 1981). Position d'un compte. Dans une banque, le service de la position a pour rôle de tenir la position de chaque client et de fournir l'information aux divers services de la banque et au client (BERN.-COLLI 1981).
b) DOUANES. ,,Rubriques ou nomenclatures d'un tarif de douanes`` (CAP. 1936). Le tarif français des douanes comprend près de 7 000 positions (CAP. 1936).
c) DR. COMM., ÉCON. Position dominante. ,,Situation d'une entreprise ou d'un groupe d'entreprises sur un marché déterminé qui, compte tenu notamment des potentialités de concurrence, se trouve dans la situation d'agir sans tenir notablement compte des concurrents`` (Jur. 1981). Ce n'est pas la position dominante en elle-même qui est condamnable, mais le comportement nocif des entreprises qui la détiennent (Jur. 1981).
3. HÉRALD. Disposition (des objets) sur l'écu. Pour préciser la couleur ou la position de certains objets, on énonce: cerclé et surmonté d'une croix pour les détails du globe: haute, pour l'épée, lorsque sa pointe est en l'air (P. JOUBERT, Nouv. guide de l'hérald., Ouest France, 1984, p.51).
4. LING., PHON.
,,Place qu'un élément occupe sur la chaîne parlée, ou éventuellement sur la chaîne graphique`` (Lang. 1973). Position d'un phonème, d'une syllabe; position faible (inaccentuée); position forte (accentuée). En phonétique, on retient les trois positions principales: l'initiale, l'intervocalique, la finale. Dans rat, le phonème [r] figure à l'initiale; dans marais, il est à l'intervocalique; dans bar, il est en finale (Lang. 1973).
VERSIF. GR., LAT. Syllabe longue par position. ,,Syllabe qui, étant brève ordinairement, devient longue parce que la dernière lettre de cette syllabe est une consonne, et que la première lettre de la syllabe suivante est aussi une consonne`` (Ac.).
5. MUSIQUE
a) ,,Situation des notes d'un accord`` (Mus. 1976). La position est directe et serrée quand les notes se produisent dans leur ordre régulier (do, sol, mi, do). La position est indirecte et espacée quand les notes sont espacées entre elles (mi, do, sol, do) (ROUGNON 1935).
b) ,,Lieu de la portée musicale où se place une note pour fixer le degré d'élévation qu'elle doit avoir`` (ROUGNON 1935).
C.Au fig.
1. Vieilli. Ensemble des circonstances de la vie dans lesquelles se trouve un individu. Synon. situation. Être dans une position délicate, critique, embarrassante. Dans toutes les positions de la vie où l'homme peut se trouver, il rencontre des consolations et des plaisirs [dans la Bible] (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p.474).
Loc. verb.
P. euphém. [Le suj. désigne une femme] Être dans une position intéressante. Être enceinte. La nuit de Noël, ma soeur Malvina étant dans une position intéressante fut prise d'une envie irrésistible de faire réveillon (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.4).
Être, mettre (qqn) en position de + inf. Être, mettre (quelqu'un) dans la possibilité de. Si demain je pouvais (...) le mettre en position d'épouser Amélie de manière à lui assurer un sort heureux, je me mettrais en quatre pour le faire (DELÉCLUZE, Journal,, 1825, p.241).Il y a si peu de gens en position de livrer de tels combats (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p.219).
2. Situation d'un individu dans la société pour ce qui concerne le rang, la fonction, l'état de la fortune. Position élevée, inférieure; position en vue; améliorer sa position; occuper une position officielle, une position sociale importante; être une des grandes positions de Paris; se faire une belle position. Le jeune homme (...) fut rappelé dans la Garde royale, où il se trouvait alors, à vingt-trois ans, chef d'escadron d'un régiment de cavalerie, position superbe (BALZAC, Ferragus, 1833, p.22). L'observateur (...) aura à mesurer la façon dont les individus, selon leur position sociale, participent à la culture globale (Traité sociol., 1968, p.392).
En partic., vieilli. Emploi, fonction. Synon. situation. À vingt ans, on lui avait cherché une position, et il était entré, commis à quinze cents francs, au ministère de la marine (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, À cheval, 1883, p.397). Vous savez que mon mari attend une position; il l'attend du gouvernement (BECQUE, Parisienne, 1885, I, 3, p.278).
DROIT
a) Situation administrative d'un militaire au regard des statuts de l'armée. L'activité est la position du sous-officier appartenant aux cadres constitutifs de l'armée et pourvu d'un emploi de son grade (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p.77).
b) Situation d'un fonctionnaire au regard du statut de la fonction publique. L'article 34 du statut dispose que tout fonctionnaire est placé dans une des positions suivantes: 1 en activité; 2 en service détaché; 3 hors cadres; 4 en disponibilité; 5 sous les drapeaux (Encyclop. éduc., 1960, p.292).
II. A. —Manière de disposer son corps ou une partie de son corps. Synon. attitude, pose, posture. Prendre la position accroupie, assise, debout, horizontale, verticale; dormir dans la position dorsale, ventrale; adopter une position de repos, une position fatigante, une mauvaise position; changer de position. [La scoliose] est surtout produite par les mauvaises positions des enfants pendant les exercices d'écriture (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p.182). Les doigts menus s'allongent, s'écartent, se plient dans la position habituelle de la main au repos (GIONO, Colline, 1929, p.134).
1. En partic. Manière dont une personne, se trouvant dans la nécessité de se plier à des règles, dispose son corps ou une partie de son corps.
a) TECHN. MILIT. Attitude, maintien du corps imposé par le règlement à tout militaire dans certaines circonstances. Prendre la position réglementaire; rectifier la position; position du tireur debout, du tireur couché. Marollier, instinctivement, s'est levé et prend immédiatement la position du «garde à vous» [devant son général] (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, III, 17, p.70). On en a reçu le programme [du certificat militaire]. Il y a entre autres choses de la voltige, le tir (trois séries de 6 balles, dans les 3 positions réglementaires, à 250 mètres, à la cavalerie ou au mousqueton) (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p.231).
b) MUSIQUE
Manière de disposer ses bras, ses mains ou ses doigts dans la pratique de certains instruments. Quand Christophe posait la main sur sa menotte, pour rectifier la position des doigts et les étendre sur les touches, elle se sentait défaillir (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p.785).
[Dans les instruments à cordes et à manche] ,,Placement des quatre doigts de la main gauche sur la touche et étendue des sons qui peuvent être produits dans cette situation`` (Mus. 1976). Sur le violon on compte six positions. On dit: jouer à la 1ère, à la 2ème, à la 3ème, à la 4ème, à la 5ème, à la 6ème position (ROUGNON 1935).
c) SPORTS. Manière de disposer son corps ou une partie de son corps dans la pratique de certains exercices. Position du cavalier, du coureur cycliste, du skieur; les huit positions d'escrime. Dans la position debout le tireur est debout sur les deux jambes, sans aucun appui (...). Dans la position couché, le tireur est couché sur le sol, la partie supérieure du corps prenant appui sur les deux coudes (Jeux et sports, 1967, p.1457).
P. anal., dans le vocab. amoureux. Les positions de l'amour. Position du missionnaire. V. missionnaire I C.
d) CHORÉGR., au plur. ,,Manières de poser les pieds et de placer les bras les uns par rapport aux autres`` (REYNA 1967). Les cinq positions des pieds, des bras; être en 1ère, seconde, 3e, 4e, 5e position; position intermédiaire. 4e position —les pieds, qui étaient placés sur une même ligne à la 1re position, s'écartent, non plus latéralement, mais d'avant en arrière (BRILLANT, Probl. danse, 1953, p.87).
2. Au fig. Attitude que décide de prendre une personne dans une situation donnée. Avoir une position claire sur une question; définir sa position; défendre une position morale, philosophique, religieuse. Ce que j'ai appelé dans mon journal un reste de luthéranisme concernait uniquement la position du catholique à l'égard de l'écriture sainte (GREEN, Journal, 1947, p.130). Le voilà conservateur et partisan du quiétisme social (...). Il défend sa position, comme il la sent, courageusement (CAMUS, Homme rév., 1951, p.191).
Prendre position. Prendre parti, opter pour. Le parti social-démocrate allemand prend position en faveur de l'appel des savants (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.190).
Rester sur ses positions. Rester sur ce qui avait été décidé, ne pas changer d'avis. Ou bien nous restons sur nos positions, tu fais ta punition (...). Ou bien je vais voir papa demain matin et je mets tout le monde dans le bain (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.169).
Loc. nom. Prise de position. Parti que l'on décide de prendre, idée, théorie que l'on décide d'adopter. Durkheim lui-même, en dépit de son antipathie pour la philosophie marxiste, dut reconnaître l'intérêt de cette prise de position (Hist. sc., 1957, p.1571).
B. —Manière dont une chose est placée, disposée. Synon. disposition. Position basse, haute, intermédiaire; position horizontale, verticale, inclinée; position relative; positions successives d'une manette; changer la position d'un objet, des pions dans un jeu, des pièces sur l'échiquier. Il indique le bouton (...) qui déclanche la crémaillère qui permet de modifier à volonté la position du dossier (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, I, 19, p.22). Chaque fois que le piston est dans sa position supérieure, il se trouve dans le cylindre, un gaz combustible, et une explosion se produit (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p.261). Un canon automatique subit certaines déformations, (...). Mais ces déformations (...) ne se conservent pas en fin de tir, le canon revenant alors à la position zéro (DAVID, Cybern., 1965, p.64).
III.Au fig. Fait de poser, d'énoncer, de formuler. Synon. énonciation, formulation. C'est la position d'un problème qui est difficile et non sa solution (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p.215).
En partic.
Au plur. Positions de thèse. ,,Points de doctrine contenus dans une thèse. Il y avait une erreur dans une des positions de sa thèse, dans une de ses positions`` (Ac.).
MATH. Règle de fausse position. ,,Règle par laquelle une opération faite sur des nombres supposés, conduit avec le secours des proportions, à la connaissance du nombre qu'on cherche. C'est un nombre qu'il faut chercher par la règle de fausse position`` (Ac.).
REM. 1. Positionneur, subst. masc., technol. a) ,,Appareil de manutention sur lequel on fixe les ensembles à souder de façon que les joints soient faits dans les positions les plus favorables`` (DUVAL 1959). b) Dispositif électropneumatique permettant de placer à la demande, dans toute position, un organe d'obturation ou de commande, tel que papillon, soupape, levier. (Dict. XXes. ). 2. Pole(-) position,(Pole position, Pole- position) subst. fém., automob. ,,La meilleure position de la voiture sur la grille de départ`` (PETIOT 1982). Une Ferrari occupera la «pole position» sur la grille de départ du grand prix du Portugal de formule 1 (L'Est Républicain, 20 sept. 1987, p.325, col. 6).
Prononc. et Orth.:[]. Pt ROB., WARN. 1968, Lar. Lang. fr. [po-]; MARTINET-WALTER 1973: 10/17 [po-], 7/17 [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1269-78 posicions «situation, place d'une chose» (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 17668); 1616 «manière dont une chose est placée» (Fr. DE SALES, Lettre à Mme de Chant., 24 juin ds GDF. Compl.); b) 1690 astron. (FUR.); 1869 géométrie de position (LITTRÉ); c) 1743 mus. (ROUSSEAU, Dissert. sur la mus. mod., ibid.); d) 1906 automob. feux de position (Fr. mod. t.42, p.254); 2. a) 1690 «orientation d'un bâtiment» (FUR.); b) 1798 techn. milit. «terrain choisi pour y placer un corps de troupes» (Ac.); 1941 position-clef (L'OEuvre, 23 avr.); 1952 position stratégique (Le Figaro, 19-20 juin, p.4, col. 7); 3. a) 1668 peint. (ds RICH. 1732); b) 1690 chorégr. (FUR.); c) 1768 mus. «dans le jeu des instruments à manche, lieu où la main se pose» (ROUSSEAU, p.123); d) 1762 «manière dont le cavalier est placé à cheval» (Ac.); 4. 1751 «ensemble des circonstances diverses où l'on se trouve» (VOLTAIRE, Précis du siècle de Louis XV, chap.X, 337); 1774 «situation dans le monde, la société» (ROUSSEAU, 2e Dialogue, p.84); 1830 être en position de (BALZAC, Double fam., p.83); 1846 «emploi, place rétribuée» (ID., Cous. Bette, p.175); 1887 être dans une position intéressante «être enceinte» (ZOLA, Terre, p.48); 5. 1841 «ensemble des idées que l'on a, que l'on soutient, point de vue» (BALZAC, U. Mirouët, p.85); 6. 1930 banque, comptab. (Lar. comm.). B. 1. 1283 posicions «thèses d'un procès» (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, t.1, 140, p.77); 1690 «point de doctrine dans une thèse» (FUR.); 2. id. arithm. règle de fausse position (ibid.); 3. 1392 gramm. (E. DESCHAMPS, L'art de dictier ds OEuvres, éd. G. Raynaud, VII, 273); 1690 syllabe longue par position (FUR.). Empr. au lat. positio «action de mettre en place», «position, situation», «disposition d'esprit», «circonstances», «thèse, sujet de déclamation», gramm. «désinence, terminaison». Fréq. abs. littér.:6170. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 11391, b) 7136; XXes.: a) 5364, b) 9470. Bbg. GOHIN 1903, p.299. — QUEM. DDL t.16.

position [pozisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1265; lat. positio, dér. de ponere « poser ».
———
I
1 Manière dont une chose, une personne est posée, placée, située; lieu où elle est placée. Emplacement, lieu (I.), place (II., 4.), situation.REM. À la différence de ces mots, position insiste sur la manière dont la chose en question est placée, ou sur la place relative de plusieurs objets (→ Disposition; → aussi Désordre, cit. 4; perception, cit. 7). — Position horizontale (cit. 2), verticale ( Horizontale, verticale, n. f.), inclinée ( Inclinaison). || Position stable ( Équilibre), instable, périlleuse. || Position haute, basse ( Haut, bas). || Positions relatives. Dessus, dessous, sur, sous; avant (en), arrière (en); côté (à), loin, près; opposition (en)… || Position inverse ( Renversé). || Changement de position. Mouvement.Position d'une personne. Place (II., 3.). → Explosion, cit. 2. || Positions des joueurs sur un terrain de football, des pièces sur l'échiquier. Spécialt. Place occupée par un coureur pendant une course. || Coureur en première, en seconde position à mi-course.
Spécialt. (Sc., techn.). Astron. || Astronomie de position (ou géométrique, d'observation). || Angle de position, que fait avec le cercle horaire d'un astre le grand cercle passant par cet astre et une autre étoile. || Triangle de position : triangle sphérique dont les sommets sont le pôle céleste, le zénith et l'astre considéré.Branche de l'astrologie fondée sur les positions (astrologie judiciaire).Géod., géogr. || Position d'un objet sur la surface terrestre, déterminée par les coordonnées terrestres. Point. || Position d'un navire, d'un avion (→ Équipage, cit. 4). || Position identifiée (d'un avion). || Déterminer sa position. Orienter (s').Feu de position, signalant la position d'un navire, d'un avion. Cour. || Feux de position : feux de stationnement d'une automobile. || Voiture en seconde position, stationnée parallèlement aux voitures rangées le long du trottoir (→ En double file). || « Un car stationné en deuxième position … » (R. Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, p. 154).
Phys. || Position des atomes dans la molécule (cit. 3).Spécialt. || Position et mouvement (des particules, à l'échelle atomique). Incertitude (cit. 6).Math. || Importance des notions d'espace, de position, en géométrie. || Position de deux objets dans l'espace (→ Point, cit. 10 et 11). || Géométrie de position (de situation). Topologie.
1 Tout ce qui a immédiatement rapport à la position manque absolument à nos sciences mathématiques; cet art, que Leibniz appelait analysis situs, n'est pas encore né, et cependant cet art, qui nous ferait connaître les rapports de position entre les choses, serait aussi utile, et peut-être plus nécessaire aux sciences naturelles, que l'art qui n'a que la grandeur des choses pour objet; car on a plus souvent besoin de connaître la forme que la matière.
Buffon, Hist. nat. des animaux, XI.
2 Il n'y a dans l'espace que des parties d'espace, et en quelque point de l'espace que l'on considère le mobile, on n'obtiendra qu'une position. Si la conscience perçoit autre chose que des positions, c'est qu'elle se remémore les positions successives et en fait la synthèse.
H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, p. 83.
3 (…) on ne peut jamais déterminer par une série de mesures nécessairement discontinues que quelques positions instantanées de l'entité physique en progression (…) Bergson paraît avoir pressenti ce point (…) Il aurait pu dire en empruntant le langage des théories quantiques : « Si l'on cherche à localiser le mobile (…) en un point de l'espace, on n'obtiendra qu'une position et l'état de mouvement échappera complètement ».
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 201.
Techn. || Position de montage d'une pièce, dans un mécanisme, etc. || Position correcte, rigoureuse (→ Micrométrique, cit. 2). || Lire la position d'un index.
Blason. || Les positions (ou points) dans l'écu. Blason.
Ling. || Position des phonèmes dans le mot, des syllabes dans la phrase, leur place relative. || Évolution des voyelles suivant leur position (forte ou faible).Dans la prosodie ancienne. || Voyelle longue par position, suivie de consonnes doubles, de groupes de consonnes qui l'allongent.
Mus. Place relative des sons qui forment un accord.
Spécialt. Psychan. « Selon M. Klein : modalité des relations d'objets » (Laplanche et Pontalis). || Position paranoïde. || Position dépressive.
2 (XVIIe, « orientation d'un bâtiment; “manière dont il est posé” ». → 3. Plan). a Emplacement (d'un terrain, d'une construction ou d'un groupe de constructions) considéré quant à la commodité, à l'agrément. Situation.Vieilli. || Villa dans une position agréable, dominant un panorama. Exposition, orientation.Position d'une citadelle, d'une forteresse, d'une ville. Assiette (II., 1.). || La position d'une terre, d'un terrain (→ Paradis, cit. 10).Position géographique d'un pays (1. Pays, cit. 5), de la France (→ Français, cit. 3).
4 Prétendre ce royaume (la Pologne) condamné à l'oppression par sa position géographique, c'est trop accorder aux collines et aux rivières : vingt peuples entourés de leur seul courage ont gardé leur indépendance (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 191.
5 La terre de madame de Beauséant était située près d'une petite ville, dans une des plus jolies positions de la vallée d'Auge.
Balzac, la Femme abandonnée, Pl., t. II, p. 235.
b (1798). Emplacement (de troupes, d'installations ou de constructions militaires) envisagé quant à ses qualités stratégiques. || Position excellente, formidable (→ Assaut, cit. 4), imprenable. || Position clef, position stratégique. Clef (I., 2.). || S'établir (cit. 31) dans une position. || Position fortifiée. Fortification. || Position qui commande une plaine, un glacis. || Lignes, position de défense. || Se replier sur des positions préparées à l'avance. || Couvrir, protéger ses positions.Les positions amies, ennemies. || Les positions françaises (→ Observateur, cit. 13).Attaquer, prendre une position. || Nettoyage (cit.) d'une position. — ☑ Loc. Guerre de positions (opposé à de mouvement). Fig. → ci-dessous, cit. Morand.
6 La position militaire était meilleure : les troupes se trouvaient plus concentrées, et il fallait traverser de grands espaces vides pour arriver jusqu'à elles.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 203.
7 Ses amis du bar de la Paix étaient morts, ou tués; les jeunes se haïssaient et faisaient une guerre de positions (…)
Paul Morand, l'Europe galante, Mme Fredda.
Par métaphore. || La maladie abandonne ses positions (→ Ligne, cit. 40).
3 (XVIIe, en peint. et en chorégr.). Manière dont le corps se tient, disposition du corps ou d'une partie du corps, généralement immobile et considérée quant à la commodité ou par rapport à un modèle. Attitude, pose, posture, station. || Changement de position. Mouvement. || Position stable. Aplomb, assiette (II.), équilibre. || Substantifs et verbes désignant des positions du corps. Accroupir (s'), accroupissement, agenouiller (s'), agenouillement, asseoir (s'), assis, blottir (se), couché, coucher (se), courber (se courber; cit. 26), culbuter, debout, dressé, dresser (se), droit, lever (se), penché, pencher (se), placer (se), redresser (se), relever (se), tenir (se), tomber; califourchon (à), chien (en chien de fusil), croupetons (à), genou (à genoux), séant (sur son)… || Positions de deux corps [→ Côte à côte, tête-bêche, travers (en)…]. || La position assise (→ 1. Coucher, cit. 24), couchée. Décubitus. || Position fatigante, pénible (→ Neurasthénique, cit. 1). || Fausse position (pénible, engourdissante). || La position d'un corps, d'un cadavre (→ Identité, cit. 14).Position des jambes, des pieds; des avant-bras, des mains ( Pronation, supination).Position du fœtus au moment de l'accouchement. Présentation.Méd. Attitude prise sous l'effet de la maladie, ou « sur l'indication du médecin ou du chirurgien pour un examen ou une opération » (Garnier).
Spécialt. Position du corps ou d'une partie du corps, telle qu'elle est déterminée par un règlement, des règles.Milit. || Position réglementaire. || Position du soldat en armes, sans armes. || Rectifier la position (→ Étouffer, cit. 13). || Position du tireur debout, couché…Sports. || Position du cavalier en selle, du skieur, du patineur de vitesse… || La position du cycliste, déterminée par la hauteur du guidon et de la selle. || Positions de l'escrimeur à l'épée, au sabre (prime, quarte, etc.). Escrime.(Danse). || Les cinq positions classiques des jambes (la cinquième est appelée position d'avancement) et les positions intermédiaires. || Position préparatoire des bras. || Position de départ (pour un pas).Mus. || Positions de la main, du bras, des pieds (orgue), dans le jeu des instruments. Spécialt. Façon de poser les mains et de doigter, dans le jeu des instruments à archet.
8 On me fit apprendre la position du soldat sans armes avec une perfection si grande, que je servis de modèle, depuis, au dessinateur (…)
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, II, VIII.
8.1 Le soldat Brû prit la position de l'auditeur attentif assis.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 38.
Absolt. || En position : dans telle ou telle position. || En position verticale, assise… || Se mettre en position défensive. Absolt. || En position !Insectes en position de combat (→ Cabrer, cit. 12).
Les positions (des corps dans l'amour physique). || Les 32 positions.
4 (1755). a Ensemble des circonstances (où quelqu'un se trouve). Condition, état, situation, sort (→ Bible, cit. 5). || La position de qqn, sa position. || Position critique, délicate, difficile, fausse, intenable, menaçante (cit. 2)… → Inexpérience, cit. 1. || Aggraver (cit. 5) sa position. || Position extrême; moyenne, intermédiaire ( Milieu, II.)…
9 La position de Robespierre, d'autre part, qui restait si forte matériellement, n'en était pas moins devenue moralement assez mauvaise.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., XIX, V.
Vx, plais. ou régional (Belgique). Être dans une position intéressante, se dit, par euphémisme, d'une femme enceinte. Grossesse.
Loc. Être en position de… (suivi de l'inf.) : pouvoir… Cas (dans le cas de…), passe (en passe de…).
b Spécialt. Situation dans le monde, dans la société, quant au rang, aux emplois, à la fortune… Condition (I., 4.), état (II., 2.), place (III., 2.), situation, standing; degré, échelon || Position, position sociale de qqn (→ Habit, cit. 22; lovelace, cit.). || Être dans une position considérable, dominante, supérieure (→ Tenir le haut du pavé, être au pinacle). || Les hautes positions de la société (→ Briser, cit. 11). || Position en vue. || Position inférieure, médiocre, de second ordre ( Arrière-plan); basse, infime ( Bassesse, vx). || Sortir de sa position. Déclasser (se), élever (s'). || Acquérir une position meilleure; améliorer sa position. Mieux-être (→ Percer, faire son trou, prendre son essor, son vol…). || Position future. Avenir (2.). || Il est maintenant dans une position solide, stable (→ Bien en selle). || Être dans une position incertaine (→ Comme l'oiseau sur la branche).Position de fortune (→ Genre, cit. 42), position matérielle (→ Déserteur, cit. 1).Indépendance (cit. 12) de caractère et indépendance de position. Absolt. || Haute position sociale; dignité, place éminente. || Les positions et les honneurs (cit. 116). → Honorer, cit. 5; fortune, cit. 37.
10 (…) véritable tâche d'ambitieux; rôle triste, entrepris dans le but d'atteindre à ce que nous nommons aujourd'hui une belle position.
Balzac, la Femme de trente ans, Pl., t. II, p. 755.
11 Elle rêvait de hautes positions, elle le voyait déjà grand, beau, spirituel, établi dans les ponts et chaussées ou dans la magistrature.
Flaubert, Mme Bovary, I, I.
12 Il n'avait jamais cherché ni faveur ni place, ce qu'on appelle position, sous le régime où ses amis étaient tout (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 13 mai 1850.
Emploi, place rétribuée, généralement considérée comme stable. Situation; emploi, établissement. || Pourvoir d'une position. Établir (II., 1.).
13 (Lantier) logeait chez un ami (…) le temps de trouver une belle situation (…) — On rencontre dix positions pour une, expliquait-il souvent. Seulement, ce n'est pas la peine d'entrer dans des boîtes où l'on ne restera pas vingt-quatre heures (…)
Zola, l'Assommoir, VIII, t. II, p. 5.
Dr. || Les positions de l'officier d'active (activité, disponibilité, réforme, retraite), du fonctionnaire public (activité, congé, détachement, disponibilité, etc.).
5 (Abstrait). Ensemble des idées, des points de vue que l'on a et que l'on soutient, dans un débat, une discussion et qui permettent de se situer par rapport à d'autres personnes, sur tel et tel problème; conception, théorie Attitude (1.; fig.). || Substituer à la position dualiste une conception unitaire (→ Émotion, cit. 11). || Position philosophique (→ Perpétuel, cit. 1). || Prise de position, adopter une position, prendre position. Parti (infra cit. 12); → Engagement, cit. 11; engager, cit. 47. || Préciser, exposer sa position.Rester sur ses positions : refuser toute concession.
14 (…) il avait trop pris position politiquement pour rentrer dans l'administration, avec le ministère qu'on avait.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XVI.
6 (1935, Académie). Banque, comptab. Situation d'un compte, telle qu'elle est déterminée par son solde. || Feuilles, livres de position d'une banque ( Positionneuse, positionniste). || Demander sa position. || Feuille de position.
7 Douanes. Chaque rubrique d'un tarif douanier.
———
II (1285, « thèse d'un procès »).
1 Le fait de poser comme une chose admise, convenue ( Supposition) ou à débattre. 2. Poser (fig.). || La position de la question, d'une thèse. || Positions et Propositions, œuvre de Claudel.Par ext. || Position d'un problème.
2 Arithm. || Règle, méthode de fausse position, par laquelle on prend une valeur arbitraire pour l'inconnue et on procède par comparaison des résultats qu'elle donne avec ceux qui satisfont à l'énoncé du problème.
DÉR. Positionnel, positionniste.
COMP. Antéposition, autoposition, juxtaposition, postposition.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Position — Po*si tion, n. [F. position, L. positio, fr. ponere, positum, to put, place; prob. for posino, fr. an old preposition used only in comp. (akin to Gr. ?) + sinere to leave, let, permit, place. See {Site}, and cf. {Composite}, {Compound}, v.,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Position — may refer to:* A location in a coordinate system, usually in two or more dimensions; the science of position and its generalizations is topology * Body position (proprioception), the sense of the relative position of neighboring parts of the body …   Wikipedia

  • position — [pə zish′ən] n. [MFr < L positio < positus, pp. of ponere, to place < * posinere < po , away (< IE base * apo > L ab, from, away) + sinere, to put, lay: see SITE] 1. the act of positing, or placing 2. a positing of a… …   English World dictionary

  • Position — (lat. positio ‚Lage, Stellung‘) bezeichnet: die Lage eines Punktes im Raum, siehe Koordinatensystem und Ortsbestimmung Soziale Position, den Status einer Person in sozialen Beziehungen Meinung, eine subjektive Ansicht bzw. einen Standpunkt den… …   Deutsch Wikipedia

  • position — Position. s. f. Terme de Geographie. Situation. La position des lieux n est pas juste, n est pas bien marquée dans cette carte. C est aussi un terme de Philosophie & de Mathematique, & alors il se dit de l establissement d un principe. De la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • position — 1 Position, stand, attitude denote a more or less fixed mental point of view or way of regarding something. Position and stand both imply reference to a question at issue or to a matter about which there is difference of opinion. Position,… …   New Dictionary of Synonyms

  • position — [n1] physical place area, bearings, district, environment, fix, geography, ground, locale, locality, location, locus, point, post, reference, region, scene, seat, setting, site, situation, space, spot, stand, station, surroundings, topography,… …   New thesaurus

  • Position — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. positio ( ōnis), Abstraktum zu l. pōnere (positum) setzen, stellen, legen . Adjektiv: positionell.    Ebenso nndl. positie, ne. position, nfrz. position, nschw. position, nnorw. posisjon. ✎ Leser, E.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • position — verb. • Uniformed constables had been positioned to re direct traffic J. Wainwright, 1979. The use of position as a verb, meaning ‘to place in position’ has met with some criticism, usually from those who object to any verb made relatively… …   Modern English usage

  • position — (n.) late 14c., as a term in logic and philosophy, from O.Fr. posicion, from L. positionem (nom. positio) act or fact of placing, position, affirmation, from posit , pp. stem of ponere put, place, from PIE *po s(i)nere, from *apo off, away (see… …   Etymology dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.